➔ ENVIRONNEMENT

Inde (Gujarat)foret du Gir

> > Inde (Gujarat)foret du Gir ; écrit le: 19 décembre 2012 par imen modifié le 13 novembre 2014


Forêt du Gir en Inde

En Inde, le lion est un symbole de la noblesse, de pouvoir et de justice. Il est également figuré comme monture de la déesse Durga.

Malgré ce qu’ils représentent ici comme dans le reste de l’Asie, les lions n’y subsistent plus que dans une aire de quelques centaines de km2, dans la région du Gujarat en Inde. Au début du xxe siècle, suite à l’invitation de venir chasser le lion qu’avait faite le nabab de Junagadh au vice-roi des Indes, Lord Curzon, les habitants de la contrée réagirent vivement à la menace d’extermination des derniers lions d’Asie. Le vice-roi annula la chasse et conseilla au nabab de Junagadh de protéger ces derniers spécimens. Lorsque fut créé le parc national de Sasan Gir (Sasan Gir Lion Sanctuary) pour protéger les derniers lions d’Asie et leur habitat, il n’en restait plus qu’une vingtaine.

Ce parc s’étend sur 1 400 km2, dans une oasis boisée au milieu du désert. Il abritait 200 lions en 1980, on estime qu’ils sont près de 300 aujourd’hui (284 en 1994).

La création du parc a fait perdre aux éleveurs (maldharis) les terres sur lesquelles ils faisaient paître le bétail. Et comme il arrive que les lions sortent de la réserve et tuent du bétail, surtout des veaux, les populations locales y sont plutôt hostiles. Certains profitent toutefois du tourisme lié à la présence de ces grands fauves.


Observation

La meilleure période de l’année pour se rendre dans la forêt du Gir se situe entre janvier et avril ; il faut totalement exclure la période de mousson, de mai à septembre. On peut observer les lions le soir et également la nuit, mais le meilleur moment reste le matin.

Des « lion shows » sont organisés pour les approcher. On avait jadis l’habitude d’attirer les lions avec du bétail attaché ou mort. Les gardes en profitaient pour les identifier et les compter et parfois, même, les soigner.

Les touristes pouvaient assister à l’opération. Aujourd’hui, les observations se font plutôt autour des points d’eau ; les lions sont décelés et approchés de façon plus naturelle.

Lorsqu’on veut visiter la réserve, il faut se procurer une autorisation auprès du bureau du Sinh Sadan Forest Lodge à Sasan Gir ; l’autorisation est valable trois jours.


Lexcursion en jeep, plutôt qu’en minibus, est conseillée. Trois pistes sillonnent le parc sur 25 à 35 km. Des départs se font tous les jours entre 7   et 10 h et 14 et 18 h 30. Il faut réserver le safari à l’avance et être accompagné du guide forestier pour des raisons de sécurité : les lions sont souvent en troupe de 8   ou 10 individus. On parcourt le parc en véhicule tout terrain décapotable pour 6 personnes. Le prix du guide est compté pour l’ensemble du groupe mais un pourboire est à prévoir, ainsi qu’un complément pour l’appareil- photo. Le parc national du Gir est fermé pendant la mousson.

Vidéo : Inde (Gujarat)foret du Gir

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Inde (Gujarat)foret du Gir

← Article précédent: Le lion Article suivant: Sénégal (Sénégal Oriental) :parc national du Niokolo Koba


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles