Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Labre filamenteux

Vous êtes ici : » » Labre filamenteux ; écrit le: 25 mai 2012 par Hela modifié le 14 novembre 2014

Labre filamenteuxLabre filamenteux

Le Labre filamenteux vit à 25 m de profondeur environ et n’est connu probable­ment qu’aux environs des îles Marau et Guadalcanal, dans l’archipel des Salo­mon. C’est l’ichthyologiste australien G. R. Allen qui l’a découvert et décrit vers 1970. Chez les adultes , les rayons de la partie postérieure de la nageoire dorsale sont terminés en un prolongement filiforme qui fait défaut chez les jeunes ; ces derniers ont le corps traversé de rayures longitudinales rouges et jaune orange. Ce labre atteint 10 à 12 cm de long seulement.

Le genre Paracheilinus est également représenté dans l’ouest de l’océan In­dien. Ainsi, les parages des îles Comores, Maldives et le golfe Persique sont fré­quentés par le Labre nain (Paracheilinus mccoskerï) qui se tient au-dessus des fonds de sable corallien. Cette espèce, dont les mâles se constituent traditionnel­lement un harem d’une dizaine de femelles, vit entre 25 et 50 m de profondeur et mesure seulement au maximum 7 cm.



Le Labre à huit bandes (Paracheilinus octotaenia) vit parmi les massifs de Co­raux de la mer Rouge, entre 8 et 25 m de profondeur, et atteint 9 cm de long. Les mâles ont généralement un harem de 10 à 12 femelles. Ces deux espèces possè­dent, comme le Labre filamenteux, des rayures longitudinales, mais on les dis­tingue immédiatement par la forme de leur nageoire caudale qui est nettement convexe. Chez P. filamentosus, elle est prolongée à ses deux extrémités, supé­rieure et inférieure, ce qui la rend concave et lui donne l’aspect d’un croissant.

Vidéo : Labre filamenteux

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Labre filamenteux

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles