Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Le système entreprise: Le modèle traditionnel de l’entreprise

Vous êtes ici : » » Le système entreprise: Le modèle traditionnel de l’entreprise ; écrit le: 20 avril 2012 par lilia modifié le 14 novembre 2014

Le modèle traditionnel de l’entrepriseLe système entreprise: Le modèle traditionnel de l’entreprise

Les modèles sur lesquels sont basés les méthodes et les outils de gestion et de planification de l’entreprise sont mal adaptés à la prise en compte de la responsabilité vis-à-vis de l’environnement, qui est désormais celle de tout manager.



La raison de cette inadaptation est que ces modèles sont essentiellement fondés sur le postulat de départ que l’entreprise est un ensemble cohérent d’individus et de groupes ayant une seule identité – celle de leur entreprise — et un seul but — celui de l’entreprise.

En cela, ces modèles reflètent l’idée que se fait une majorité d’écologistes, de défenseurs de la nature, de professionnels de l’environnement, de ce que serait l’entreprise : un organisme cohérent et monolithique, ayant un seul et unique but économique, qui utilise toutes les forces et ressources dont il dispose pour atteindre ce but, balayant tout sur son passage, y compris s’il le faut l’équilibre de la nature et de I environnement.

Schématiquement, ces modèles se rapprochent de la philosophie des Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas, le chef d’entreprise jouant le rôle de d’Artagnan s’exclamant à toute occasion : « Un pour tous, tous pour un ! »

 L’objectif de cette belle ou infernale (selon les appréciations) organisation étant d’atteindre à tout prix son but lucratif, il est évident qu’elle est, fut ou sera tôt ou tard une menace pour l’environnement. D’où la nécessité d’enfermer cette organisation dans un carcan de lois et de réglementations répressives ayant pour but de canaliser sa force aveugle et redoutable, de façon à lui ôter ses capacités destructrices.

Ces modèles, que nous qualifierons de consensuels, parce qu’ils partent du postulat du consensus de l’entreprise, sont incontestablement à la base de la plupart de nos méthodes de gestion. Ils sont certainement sous-jacents dans la perception que l’on peut avoir de l’extérieur d’une entreprise, d’autant plus que celle-ci est généralement peu outillée pour communiquer autrement que sur un mode défensif, surtout en matière d’environnement. Ce manque de communication est lui-même directement imputable au cercle vicieux suspicion-rétention de l’information décrit en introduction.

Les ravages que les modèles consensuels de la gestion de l’entreprise peuvent provoquer se mesurent à l’occasion d’incidents ou d’accidents majeurs dont Seveso, Sandoz-Bâle, Bhopal, Tchernobyl sont les exemples les plus spectaculaires d’un establishment d’entreprise, totalement pris au dépourvu par les événements dramatiques, et qui se referme sur lui-même en se référant au modèle consensuel de l’entreprise, s’attirant par ce comportement non seulement la colère et la méfiance durable et justifiée de l’opinion publique, mais empêchant en plus, consciemment ou inconsciemment, la reprise en main et la gestion responsable de la situation de crise.

Vidéo : Le système entreprise: Le modèle traditionnel de l’entreprise

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le système entreprise: Le modèle traditionnel de l’entreprise

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles