Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Les allergies alimentaires

Vous êtes ici : » » Les allergies alimentaires ; écrit le: 25 janvier 2012 par Mahfoudhi modifié le 17 novembre 2014

Les allergies alimentairesLes allergies alimentaires sont en augmentation dans le monde entier. On estime qu’elles concernent environ 2 à 3 % de la population, avec une plus grande fréquence chez les jeunes enfants. La recrudes­cence des allergies est constatée depuis les années 1980, il s’agit non seulement des allergies alimentaires, mais de toutes les maladies al­lergiques comme l’asthme, la rhinite allergique et les dermatites.

Ce phénomène a-t-il une relation avec l’environnement ?



Oui et non. Oui sans doute en ce qui concerne les allergies respiratoi­res. Par ailleurs, pour ce qui concerne les allergies alimentaires la ré­ponse est plus difficile.

Les manifestations

Les allergies alimentaires se manifestent par des crises d’urticaire, des crises de démangeaisons ou de fourmillements au niveau de la bouche et de la gorge, et parfois par des chocs anaphylactiques pou­vant entraîner la mort. La découverte d’une allergie chez un enfant pose souvent des problèmes complexes, car les parents vivent dans

l’angoisse que leur fils n’absorbe par erreur un aliment interdit, à la crèche ou à l’école.

Les aliments responsables d’allergies sont dans l’ordre de fréquence les œufs, le lait de vache, surtout chez les enfants, alors que les adul­tes développent surtout des allergies aux végétaux, en particulier l’arachide. On accuse également les tomates, les bananes, l’avocat, toutes les noix, châtaignes et cacahuètes, ainsi que de nombreux fruits (cerises, fraises, abricots, pêches, poires, pommes, etc.). Mais tout aliment peut être à l’origine d’une allergie, rendant le diagnostic parfois difficile, car l’élément allergisant peut n’être présent qu’à l’état de trace.

L’augmentation du nombre des cas d’allergies alimentaires a mis une fois de plus les additifs alimentaires sur la sellette. En fait les additifs peuvent être allergisants, mais pas plus que tout autre produit pré­sent dans l’alimentation. On a cependant très fortement suspecté cer­taines gommes arabiques, utilisées comme agents de texture, et le glutamate, fort utilisé dans la cuisine chinoise. Ce dernier serait res­ponsable du syndrome de la cuisine chinoise, malaise qui survient après un repas dans un restaurant chinois – mais sans preuve formel­le jusqu’à présent.

Les raisons de cette augmentation

Les causes de l’augmentation des allergies alimentaires sont enco­re mal connues. On accuse les modifications de l’allaitement mater­nel (plus l’allaitement est court, plus l’enfant est confronté tôt à des allergènes alimentaires), l’exposition à un plus grand nombre de pro­duits, en particulier tropicaux (le kiwi est relativement allergisant, mais surtout beaucoup plus de gens en mangent aujourd’hui, ce qui augmente le risque statistique d’apparition d’allergies). Enfin, l’indus­trie alimentaire a certainement sa part de responsabilité : il y a dans les aliments industriels beaucoup d’« allergènes masqués » (œufs, lait), qui n’apparaissent pas toujours sur les étiquettes.

Vidéo: Les allergies alimentaires

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Les allergies alimentaires

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles