Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Les Arthropodes

Vous êtes ici : » » Les Arthropodes ; écrit le: 6 juin 2013 par imen modifié le 13 novembre 2014

Les Arthropodestéléchargement (3)

Les Insectes et Crustacés sont aussi pourvus de ganglions ; le ganglion central qui fait figure de précurseur du cerveau est situé dans l’abdomen e non dans la tête. Les divers ganglions éparpillés dans l’organisme contrôlent un territoire en totale autonomie. Les preuves en sont nombreuses. Le mante religieuse mâle continue à copuler avec la femelle tandis que celle-c le dévore en commençant par la tête ; les ganglions contrôlant la copulation sont apparemment indépendants et indifférents à ce qui arrive ai reste du corps. La guêpe, dont l’abdomen a été tranché, continue à s€ nourrir sans tenir compte du fait que la nourriture n’est plus utile puisqu’elle ne peut pas être digérée. Le ganglion central des Arthropodes et des Mollusques forme avec ses voies de connexions un anneau autour de l’intestin ; l’augmentation du nombre des cellules réduit le diamètre de l’intestin. Cette limitation représente une impasse évolutive ; elle a probablement stoppé l’évolution des Insectes. L’araignée a un intestin si rétréci par son anneau de nerfs qu’elle ne peut digérer ses proies que sous forme d’un mince filet liquide.

 Les Insectes représentent un monde fascinant par sa beauté et pas sa multitude. On connaît aujourd’hui à peu près un million d’espèces d’insectes ; on est encore loin du compte évalué à 3 à 4 millions, chiffre impressionnant si on le compare à celui des Vertébrés qui comprend environ vingt mille espèces. Les Insectes représentent la classe la plus importante du règne animal.



Le système nerveux central

Le système nerveux central d’un Insecte tel que le criquet est constitué par une chaîne de ganglions métamériques qui reflète la structure segmentaire de l’organisation anatomique. Les ganglions sont reliés entre eux. téléchargement (4)A l’avant de la chaîne ganglionnaire est un cerveau fait d’un protocerebron prolongé par les lobes optiques, un deutocerebron qui innerve les antennes et comprend un centre olfactif et un tritocerebron qui innerve les pièces buccales. Les Insectes évoluent dans un champ de force qui nous est étranger et sont dotés d’organes sensoriels très différents des nôtres. L’œil des Insectes en particulier est fait d’une multitude de minuscules yeux élémentaires, les ommatidies, qui possèdent chacun cristallin et cellules visuelles. Quatre mille ommatidies composent l’œil d’une mouche. Bien que cuirassés dans leur carapace chitineuse, les Insectes reçoivent des sensations tactiles grâce à leurs nombreuses soies sensorielles. Lorsqu’elles entrent en vibration, les soies leur permettent d’entendre des sons. Certains Insectes ont de véritables tympans auditifs répartis sur le corps. Des organes olfactifs sont localisés sur les antennes. En ce qui concerne le comportement et l’intelligence des Insectes, il est généralement conclu qu’ils appliquent un programme. Ils vivent dans un monde perceptif qui nous est inconnu, ultraviolet, ultra-sons, infrasons, odeurs, lumière polarisée, champs magnétiques et électriques qui nous sont inaccessibles.Les Insectes sociaux : fourmis, abeilles, termites, qui sont les plus évolués des Insectes et ceux dont le « cerveau » atteint le plus haut degré de complexité, ont en dépit de leur capacité impressionnante de signalisation (sens chimique ou sens de l’odorat, exécution des danses rituelles), des limites évidentes et un répertoire relativement étroit ; leur conduite est automatique, leurs constructions résultent d’actes stéréotypés. Avec ses trois cent mille cellules cérébrales, l’abeille démontre des comportements variés mais relativement peu de capacité d’apprentissage.

Les Crustacés ont un système nerveux doté d’une masse ganglionnaire périœsophagienne ou cerveau et une masse ganglionnaire sous- oesophagienne reliée à la précédente. Une chaîne nerveuse ventrale qui a conservé une disposition métamérique avec une paire de ganglions plus ou moins fusionnés correspond à chaque segment. Chez les Crustacés supérieurs, les différences portent principalement sur le degré de concentration des ganglions de la chaîne ventrale. Chez les crabes, ils sont tous réunis en une masse unique. Les yeux ont une structure comparable à celle qu’on observe chez les Insectes, c’est-à-dire qu’ils sont formés par un nombre variable d’éléments visuels, ou ommatidies, entourés de cellules pigmentaires. L’ensemble est recouvert par une cuticule transparente, la cornée. Certains poils, ou soies, insérés sur le corps et les appendices de tous les Crustacés ont un rôle encore mal connu, probablement tactile ou olfactif, mais leurs multiples différenciations laissent supposer qu’ils possèdent parfois des fonctions sensorielles particulières.

Vidéo: Les Arthropodes

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Les Arthropodes

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles