Les épineuriens

> > Les épineuriens ; écrit le: 6 juin 2013 par imen modifié le 12 novembre 2014

Les épineuriens

Dans ce second embranchement d’apparition plus tardive, qui donne naissance aux Chordes et aux Vertébrés, le système nerveux se développe au contraire entre le tube digestif et la paroi dorsale. Il est porté sur le dos et ne trouve pas d’obstacle, il peut se développer vers l’avant à l’intérieur de la cavité crânienne, d’où son perfectionnement du Poisson à l’Homme. Sur le ventre persiste le système nerveux autonome ou système neurovégétatif qui fait battre le cœur, règle le péristaltisme du tube digestif et tout ce qui se fait sans l’intervention du cerveau de façon automatique et inconsciente. Le tissu nerveux autonome est sans myéline. La myéline constitue un progrès ultérieur. Très peu d’invertébrés ont des nerfs avec myéline alors que tous les Epineuriens, les Vertébrés, sont dotés de nerfs à myéline, d’un système nerveux central et d’un système nerveux périphérique myélinisés. Dans cette solution, tous les perfectionnements sont permis. Le système nerveux a pu se développer « vers l’avant » d’où le perfectionnement incessant et la céphalisation qui se poursuivra jusqu’à l’Homme.

Vidéo: Les épineuriens

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Les épineuriens

← Article précédent: Les Arthropodes Article suivant: Les vertébrés


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site