Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Les papiers à usage graphique

Vous êtes ici : » » Les papiers à usage graphique ; écrit le: 7 mai 2012 par chiraz modifié le 14 novembre 2014

Les papiers à usage graphique

Les papiers à usage graphique

 Les papiers à usage graphique constituent un secteur important de l’industrie papetière. En France, ils représentent 44,1% de l’ensemble des papiers cartons consommés. C’est une rubrique très large qui comprend les papiers d’impression-écriture, couchés ou non (34%), le papier journal (10,1 %) et les papiers d’impression minces.



Avant d’entrer dans le détail, nous voulons mentionner deux exemples de papiers qui étaient d’usage très courant dans les travaux d’impression et d’écriture au XXe siècle mais sont devenus rares: le papier buvard et le papier carbone.

Le papier buvard est un papier à base de chiffons, totalement dépourvu d’encollage et de charges et sans aucun apprêt physique. Les écoliers d’autrefois se souviennent de sa capacité à «boire» l’encre et à réduire l’importance des «pâtés». Par la simple utilisation d’un stylo à encre, on peut aisément visualiser la différente capacité d’absorption d’un papier buvard et d’un papier couché enduit d’une charge qui égalise sa surface. La capacité d’absorber l’humidité maintient l’usage du papier buvard surtout en restauration d’œuvres d’art.

Le papier carbone a été créé au début du xxe siècle pour permettre la duplication de documents et la reproduction de textes pour leur diffusion en nombre. Leur importance était grande au temps des machines à écrire jusqu’à ce qu’ils soient remplacés par les procédés de photocopie, fax, scanners et autres outils modernes. Ce sont des papiers de type pelure, très fins, très solides et très légers (leur grammage peut descendre jusqu’à 9 g.rrr2). Ils sont enduits d’une couche d’encre et de cire avant d’être lissés et rendus brillants contre un tambour. Le nom de papier carbone est dû au noir de fumée employé au tout début, comme charge colorante dans la cire, puis remplacé par des colorants bleus (bleu de Prusse, dérivés de l’ani­line). On trouve des papiers carbone de différentes épaisseurs, mais plus le papier est fin, plus le nombre de copies possibles est grand.

Vidéo : Les papiers à usage graphique

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les papiers à usage graphique

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles