Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Les paradoxes du temps : La flèche du temps

Vous êtes ici : » » Les paradoxes du temps : La flèche du temps ; écrit le: 6 juillet 2013 par imen modifié le 11 novembre 2014

Pourquoi la flèche du temps ?

1

S’il est difficile à définir, le temps n’est pas une abstraction : tout, dans notre vie quotidienne comme dans les mondes infiniment plus complexes des scientifiques, physiciens ou biolo­gistes, montre que le temps est bien réel. Quelle est donc cette réalité ? Pour la saisir, il faudrait comprendre ce qui donne au temps son mouvement, cette faculté de « couler », d’aller de l’avant. Nous le voyons, ce mouvement : la seconde qui suit est toujours celle du prochain cran qu’atteint l’aiguille sur le cadran de notre montre. Mais cela donne-t-il une réalité au temps ? « Le passage du présent à un autre présent, je ne le pense pas, je n’en suis pas le spectateur, je suis moi-même le temps, un temps qui “demeure”, et ne “s’écoule” ni ne “change” », dit le philosophe Maurice Merleau-Ponty.
Les images du fleuve, du sablier, du robinet qui goutte illustrent tout aussi bien ce mouvement. Les physiciens ont uti­lisé ces images pour évoquer ce qu’ils appellent la « flèche du temps », c’est-à-dire le fait que le temps va toujours dans le meme sens et ne revient jamais sur ses pas, – que les phéno­mènes s’enchaînent de telle façon qu’il est impossible de revenir sur ce qui s’est produit autrement que par le souvenir. « Le leve de 1 homme, disait l’écrivain Maurice Maeterlinck, ce serait d être un passant qui ne passerait pas. » Mais on ne peut ni annuler le passé ni le modifier. Ici encore, nous restons dans la logique de la vie courante, mais cela ne nous aide pas à trou­ver une explication sur la nature et la réalité du temps.
L’ existence de la « flèche du temps » complique même notre interrogation sur la nature du temps. Car les physiciens expliquent qu il n y a pas de mouvement sans qu’une force intervienne. Cette force est parfois invisible et mystérieuse, comme la gra­vité qui fait chuter les corps et dont on n’a pas encore découvert ni la nature ni le vecteur qui la porte : on cherche toujours à mettre en évidence les ondes de gravitation que réclame la théo­rie. Quelle est donc la force qui fait avancer le temps ? Qui a lancé la « flèche du temps » et la fait se mouvoir inexorable­ment ?
La plupart des cosmologistes, spécialistes des problèmes complexes liés à la naissance de l’univers, qu’on appelle le Big- Bang, et à son évolution, affirment que la « flèche du temps » est liée à la naissance de l’univers, laquelle serait à l’origine de tout, du temps comme de l’espace et de la matière. C’est l’expansion de l’univers qui aurait, ensuite, donné au temps cette force qui le pousse à se mouvoir sans cesse. La « flèche du temps » est peut-être le symbole de l’unité de l’univers et de son mouvement. Cette théorie du Big-bang a connu un grand succès, qui a vite dépassé les milieux scientifiques et est des- cendu dans la rue. Cela s’explique probablement par le fait que cette idée rejoint le mythe religieux de la Création. La civilisa­tion judéo-chrétienne, dans laquelle nous baignons, nous a habi­tué depuis des siècles à cette idée qu’une volonté divine a créé  le monde et que rien n’existait avant. Dieu a donc créé aussi la « flèche du temps ». Les experts en création d’univers ne seraient ainsi que des plagiaires : ils ont repris une idée vieille de plus de deux mille ans, et fait du mythe religieux un mythe scientifique, qui n’est pas davantage démontrable.

Vidéo: Les paradoxes du temps : La flèche du temps

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Les paradoxes du temps : La flèche du temps



← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles