➔ ENVIRONNEMENT

L’importance des mythes : Des rites aux sacrements

> > L’importance des mythes : Des rites aux sacrements ; écrit le: 14 juillet 2013 par imen modifié le 7 novembre 2014


Des rites aux sacrements

Les mythes se sont perpétués, depuis les temps les plus anciens, par des rites, lesquels sont devenus des éléments obli­gés de la vie quotidienne, et prennent une importance particu­lière à certaines époques, lorsque tout le groupe participe a un événement de grande valeur symbolique. Les rites sont une manière commode de réactualiser les mythes. Ils se traduisent par une série, rigoureusement ordonnée dans le temps, de danses, de chants, toujours rythmés, de discours, d’autres gestes encore, tous marqués d’un symbolisme fort. Ils se déroulent obligatoirement à des moments bien précis de la vie sociale. Ils forment, aujourd’hui encore, pour bien des sociétés humaines, un ensemble de règles non écrites, non formulées autrement que d’une manière symbolique, mais qui prennent en cela une foi ce d’autant plus grande. Les rites ont toujours eu pour mission de renouveler régulièrement le contact avec le sacré. En cela, ils participent d’une notion pas toujours ressentie, mais évidente, d’une relation avec le temps. Il n’a jamais été question de trans­gresser leurs règles, faites pour assurer la cohésion sociale du groupe. Celui qui s’y risquerait serait immédiatement mis hors
Autre relation avec le temps : les rites sont répétitifs, liés à des gestes stéréotypés, des mimiques très marquées, des chants psalmodiés, tout cela étant destiné à les imprimer plus sûrement dans la mémoire. On en voit encore aujourd’hui la trace évi­dente dans nombre de cérémonies religieuses. Les rites ont tou­jours eu un aspect et une technique liturgiques. On les retrouve dans toutes les grandes religions, qui donnent une importance très particulière à des fêtes placées de manière précise dans le temps, comme Noël, Pâques, l’Assomption ou la Saint-Jean pour les chrétiens. Ces rites deviendront aussi des sacrements, comme le baptême, la communion, le mariage. Le rite du mariage, qui exigeait, jadis, le rapt, symbolique ou réel, de la fiancée, reproduit l’union du ciel et de la terre, en vue d’une création celle d’un être nouveau ; on respecte souvent, aujourd’hui encore, les périodes de l’année jugées favorables pour se marier. Les rites religieux sont devenus, peu à peu, d’importants éléments culturels : les rapports du fidèle avec son prêtre sont codifiés dans l’espace et dans le temps, comme pour mieux souligner leur appartenance à la même communauté spi­rituelle.

Vidéo: L’importance des mythes : Des rites aux sacrements

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: L’importance des mythes : Des rites aux sacrements


← Article précédent: Connaître le mythes , c’est comprendre le monde Article suivant: L’importance des mythes : La vision cyclique du monde


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles