Prasinophytes

> > Prasinophytes ; écrit le: 9 décembre 2011 par La rédaction modifié le 18 novembre 2014

Description générale

Les prasinophytes appelées aussi micromonadophytes  sont des algues unicellulaires flagellées, pour beaucoup assez mal connues.
Les caractéristiques de la mitose et l’ultrastructure du flagelle varient fortement d’un genre à l’autre, ce qui laisse supposer que ce groupe est paraphylétique.

Quelques caractères dérivés propres

■ Cellule et flagelle: ils sont recouverts d’une ou plusieurs couches d’écailles organiques synthétisées dans le corps de Golgi et à forme et composition chimique très particulières Ces écailles peuvent être par exemple en forme d’étoile ( Nephroselmis rotunda)ou en bouclier ( Bathycoccus) .Les cellules portent de 1 à 8 flagelles insérés latéralement ou apicalement (stade flagellé de Pterosperma,5 mm flagelle non compris).

E Chloroplastes : ils contiennent de la chlorophylle c, en plus des chlorophylles a et b.

■ Kystes ou phycomes : ce sont des formes de résistance ( phycome de Pterosperma,250 micro m).

Écologie

Les prasinophytes sont des flagellés planctoniques marins ou d’eau douce. Leur importance écologique est grande, étant donné qu’ils constituent une grande partie du plancton marin. En particulier, le genre Bathycoccusforme le picoplancton (c’est-à-dire les organismes de diamètre inférieur à 2 micro m). Beaucoup de prasinophytes sont des endosymbiontes ; parmi les exemples classiques, citons Pedinomonas, symbionte du dinophyte Noctiluca scintillans,et Tetraselmis convolutae,symbionte du plathelminthe accele intertidal Convoluta roscoffensis.Pendant longtemps, on ne connaissait qu’une multiplication asexuée. Récemment, on a observé la reproduction sexuée d’une algue d’eau douce, Nephroselmis rotunda.C’est une isogamie: deux gamètes (+) et (-) identiques morphologiquement fusionnent pour donner un zygote. Après une période de vie ralentie, ce dernier germe en réalisant immédiatement une méiose. Le cycle est donc haplobiontique.

Exemples

Bathycoccus prasinos, Nephroselmis rotunda, Pyramimonas lunata, Tetraselmis convoluta.

  • Hombre d’espèces:180.
  • Plus anciens fossiles connus:des kystes similaires à ceux du genre Pterosperma sont connus dès le Précambrien (- 1200 M.A.).
  • Répartition actuelle

← Article précédent: Ulvophytes Article suivant: Streptophytes


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site