Protéobactéries α

> > Protéobactéries α ; écrit le: 8 décembre 2011 par La rédaction modifié le 18 novembre 2014

 Description générale

Les protéobactéries α a forment un vaste groupe incluant la plupart des bactérie oligotrophes, c’est-à-dire capables de se développer sur des milieux très faiblement nutritifs.
Leurs métabolismes sont très divers : chimiolithotrophes, méthylotrophes, fixateurs d’azote… Les bactéries pourpres non sulfureuses varient énorméfment en taille et en forme, bâtonnets droits, en demi cercle, en spirale.On rencontre également des pathogènes majeurs comme les Rickettsia,parasites intracellulaires de petite taille (0,3 à 0,5 micro m de diamètre sur 0,8 à 2 micro m de long). Les Caulobacteret les Hyphomicrobiumpossèdent des prolongements caractérisitiques. Les Rhizobiumet Agrobacterium,les bactéries nitrifiantes comme Nitrobacterou Nitrococcussont très étudiées d’un point de vue agronomique. Les mitochondries des eucaryotes dérivent d’une protéobactérie  asymbionte, probablement « proche de l’ancêtre des trois groupes Agrobacterium,Rhizobiumet Rickettsia.Génomes séquencés.

Quelques caractères dérivés propres

On ne connaît pas de caractères dérivés propres autres que ceux existant dans les séquences du gène de l’ARN ribosomique 16S.

Écologie

Les bactéries pourpres non sulfureuses sont fréquentes dans les boues et les eaux de lacs riches en matière organique. Il y a aussi des espèces marines. Comme les autres bactéries pourpres, elles possèdent des bactériochlorophylles et réalisent une photosynthèse anoxygénique. La plupart des Rickettsiasont des parasites intracellulaires, donnant des maladies graves comme le typhus. Proches des Rickettsia, les Wolbachia sont des bactéries associées aux arthropodes, en particulier les insectes et les cloportes. Sans être pathogènes, ils induisent souvent des incompatibilités sexuelles chez leurs hôtes. Les Hyphomicrobiumsont des bactéries bourgeonnantes qui peuvent s’attacher à un support dans leurs habitats aquatiques.
Les Caulobacteront un cycle de vie complexe au cours duquel ils peuvent former des rosettes. Rhizobium leguminosarumforme les nodules des légumineuses fixatrices d’azote. Agrobacterium tumefaciensest le responsable du crowngall, une tumeur de certaines plantes. Il est utilisé comme vecteur pour la transformation génétique des plantes vertes. Les bactéries nitrifiantes comme Nitrobacterou Nitrococcussont courantes dans les sols; et oxydent les nitrites en nitrates.

  • Nombre d’espèces:1488 classées sur la base de l’ARN 16S.
  • Plus ancien fossile connu:aucun
  • Répartition actuelle:mondiale.

Exemples

Agrobacterium tumefaciens; Caulobacter bacteroides; C. crescentus; Hyphomicrobium facile; Nitrococcus mobil is; Nitrobacter winogradskyi; Rhizobium leguminosarum; Rhodomicrobium vannieiii; Rickettsia prowazekii; R. typhi (agent du typhus).

← Article précédent: Protéobactéries δ Article suivant: Protéobactéries β


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site