➔ ENVIRONNEMENT

La pluie et le beau temps

> > La pluie et le beau temps ; écrit le: 27 décembre 2012 par imen modifié le 13 novembre 2014


La pluie et le beau temps

La météo est sans doute la première de nos préoccupations quoti­diennes. Il est vrai que nous sommes tous concernés par le temps qu’il fait, et tous curieux de connaître celui qu’il fera. C’est pourquoi nous commençons souvent notre journée par un coup d’œil sur le ciel et nous la terminons en prenant connaissance du temps qu’il fera le lendemain.

Il faut dire que l’état du ciel et la température de l’air conditionnent en grande partie notre tenue vestimentaire pour la journée. Recon­naissons aussi que le temps influe sur notre humeur : si le soleil brille —à moins d’avoir de sérieux ennuis — nous sommes plutôt gais et bien disposés; qu’il pleuve, et nous voilà moroses ou irritables. Tout un chapitre de la météorologie — la bioclimatologie — s’intéresse d’ailleurs à ces effets du temps sur la santé, physique et psychologique, des êtres humains.

Un pique-nique gâché, des récoltes détruites, des toitures arrachées, des avions en perdition nous rappellent sans cesse à quel point nous sommes tributaires cln temps. Un été, l’agriculteur cherchera à savoir s’il peut attendre une journée tic plus pour rentrer son foin. En hiver, le responsable de la voirie voudra connaître les risques de verglas pour prévoir le sablage des routes. Et, en toute saison, le marin pêchem s’informera avant de prendre le large, pour éviter d’être pris dans une tempête. Ce sont là quelques exemples, parmi beaucoup d’autres, qui montrent, s’il en était besoin, l’importance du temps dans les domaines les plus variés des activités humaines. Cette importance n’était d’ailleurs pas moins grande autrefois, à en juger par la place que les religions primitives accordaient aux dieux du temps, de Zeus à Éole. Plus près de nous, il n’est qu’à voir les effets économiques et politiques de quelques mois de sécheresse…

Il est donc important de pouvoir prévoir le temps. Notre confort et, dans une certaine mesure, notre survie en dépendent. L’atmosphère qui nous entoure est malheureusement un milieu fluctuant, capri­cieux, en agitation perpétuelle.


De multiples influences — pas toutes connues d’ailleurs — agissent pour donner une infinité de combinaisons possibles. Tantôt les dépressions se comblent sur place, tantôt elles changent brusquement de direction. Les prévisions les plus sérieuses, effectuées avec les moyens les plus modernes, se trouvent encore parfois mises en défaut à brève échéance. Et on ironise souvent sur les météorologistes, en disant qu’il suffirait de prendre le contre-pied de leurs prévisions pour connaître le temps qu’il fera réellement… Mais ne raillons pas trop la météo officielle, car son travail est ingrat. Si les astronomes peuvent dire ce que sera le soleil dans 5 milliards d’années, les météorologistes, eux, ne sauraient pré­voir avec certitude le temps de la semaine prochaine!

Chacun de nous, qu’il soit agriculteur, pêcheur, plaisancier ou simple touriste, est amené, à un moment ou à un autre, à se poser la question :

quel temps va-t-il faire ? Or, les particuliers que nous sommes sont relativement favorisés par rapport aux prévisionnistes ,officiels, car la prévision qui nous intéresse reste locale. On peut alors, avec des moyens très simples, établir des prévisions personnelles locales d’un assez bon degré de fiabilité. L’identification des nuages, la direction du vent, la tendance barométrique et quelques indices « naturels » sont suffisants pour établir de bonnes prévisions pour la journée en cours et celle du lendemain. Cette météo, que on peut pratiquer tout bon­nement le nez en l’air, a son charme, et nous vous proposons d’en découvrir toutes les recettes.

Plus simplement, on peut aussi apprendre quelques dictons, qui cou­vrent la plupart des configurations possibles du temps. Mais si vous avez la fibre plus scientifique, vous pourrez — à partir d’une station météo personnelle— jouer les prévisionnistes avertis. Le relevé auto­matique des paramètres de l’atmosphère, leur traitement sur ordina­teur par un logiciel approprié, leur stockage en vue d’évaluations sta­tistiques et même la réception des clichés transmis par les satellites météo placés en orbite géostationnaire, sont accessibles aux particu­liers motivés.


Comme une bonne prévision météo ne peut se faire que si on connaît les différents « ingrédients » qui font le temps, nous passerons ces élé­ments en revue. Nous verrons aussi comment travaillent les profes­sionnels, et quelles sont les influences de la météorologie sur notre santé. Enfin, pour ceux qui ne souhaitent pas faire de prévisions par eux-mêmes, mais accéder de façon personnalisée aux prévisions des professionnels, on trouvera toutes les pistes pour en savoir plus.

Vidéo : La pluie et le beau temps

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : La pluie et le beau temps

← Article précédent: Etats-Unis(les montagnes Rocheuses):Bryce Canyon(Utah) Article suivant: L’air que nous respirons


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles