L’homme sur la scène climatique:Les gaz a effet de serre

> > L’homme sur la scène climatique:Les gaz a effet de serre ; écrit le: 14 mai 2012 par imen modifié le 14 novembre 2014

Le gaz carbonique

Mesurée d’une manière systématique depuis 1958 à l’observatoire du mont Mauna Loa à Hawaï, la concentration atmosphérique de gaz carbonique ne cesse de croître. En 1958, la concentration était de 315 millionièmes ou parties par million (ppm), soit 315 cm3 de gaz carbonique par mètre cube d’air.

En 1990, elle atteint 353 ppm. Au rythme actuel de croissance, elle dépassera 400 ppm dans 25 ans et 500 ppm dans moins de 100 ans .De plus ,l’augmentation continue de s’accélérer ,ce qui se traduit par une croissance quasi  exponentielle de la teneur en gaz carbonique.

L’homme est à l’origine de cette altération de l’atmosphère globale. De la production d’électricité aux moyens de transports, du réfrigérateur aux machines industrielles, notre époque consomme beaucoup d’énergie. Mais cette énergie, qui a per­mis le développement de notre société industrielle et l’amélioration des conditions de vie, provient en majeure partie de la combustion du pétrole, du gaz naturel ou du charbon. La combustion de ces hydrocarbures, composés organiques formés d’atomes de carbone et d’hydrogène, produit inévi­tablement des molécules de gaz carbonique (C02). Se chauffer, climatiser l’air en été, se déplacer en voiture, utiliser des appareils électroménagers modifie imperceptiblement la composition de l’air. Sans oublier la combustion du bois, à laquelle se livre une grande partie de la population mondiale, et qui, elle aussi, dégage du gaz carbonique.

Les rejets de gaz carbonique diffèrent fortement d’un pays à l’autre. Les pays industrialisés en pro­duisent dix à vingt fois plus par habitant que les pays en voie de développement. Les américains sont deux fois plus gourmands en énergie que les européens, conséquence du bas prix du carburant et d’un certain manque d’intérêt pour les mesures d’économies d’énergie.

L’empreinte de l’homme

La preuve que l’augmentation de C02 résulte bien des activités humaines peut être trouvée dans les glaces polaires où les bulles d’air piégées témoi­gnent de la composition de l’air dans le passé. Dans des zones où la neige tombe abondamment

Vidéo : L’homme sur la scène climatique:Les gaz a effet de serre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’homme sur la scène climatique:Les gaz a effet de serre

← Article précédent: La vie et le climat Article suivant: Les chlorofluorocarbures


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site