➔ ENVIRONNEMENT

Mérou de Temminck

Vous êtes ici : » » Mérou de Temminck ; écrit le: 24 mai 2012 par Hela modifié le 14 novembre 2014



Mérou de Temminck

La coloration de ce mérou de 35 cm est si particulière qu’on ne peut le confondre avec une autre espèce. Il est répandu dans les parties tropicales des océans Indien et Pacifique, toujours près des fonds rocheux. Malgré l’étendue de son aire de distribution, il n’est nulle part commun. En outre, sa chair est d’excellente qualité. Le Mérou bleu et jaune (Epinephelus flavocaeruleus) vit aussi dans les régions tropicales de l’Indo-pacifique. Il est bleu à bleu foncé, sauf ses lèvres et ses nageoires qui sont jaune clair. De nombreuses petites taches blanches apparaissent sur son corps quand il est dérangé ou effrayé, mais certains individus possèdent ces marques en permanence. Ce mérou, qui atteint 60 cm de long, ne doit pas être placé avec n’importe quelle autre espèce dans un aquarium, car avec sa bouche, très extensible, il peut avaler des proies de forte taille. Il accepte les poissons vivants ou morts, mais entiers de préférence. Très rustique, il peut vivre longtemps. Les serranidés atteignent souvent de grandes dimensions, c’est pourquoi un aquarium risque de devenir très vite exigu pour eux. Certains, en effet, mesurent jusqu’à plusieurs mètres de long et pèsent quelques centaines de kilos. C’est le cas d’Epinephelus lanceolatus, qui atteint 3,70 m pour 270 kg, ou d’Epinephelus itajara (2,40 m et 320 kg). A l’opposé, plusieurs espèces, qui vivent dans des habitats précis, ne dépassent pas 20 cm pour un poids de 100 g. Près de 75 % de leur régime est composé de poissons, le reste de Crustacés. Les mérous se précipitent sur leur proie après l’avoir surveillée et disparaissent ensuite tout aussi rapidement. L’étude de leur régime est difficile car, souvent, les poissons capturés ont l’estomac vide. Les petites espèces vivent dans les eaux peu profondes. A la saison du frai, la coloration change nettement. Beaucoup d’espèces sont hermaphrodites ; leurs mâles étaient auparavant femelles. Les ovules et la laitance sont expulsés dans l’eau. Les adultes sont solitaires, et ceux qui appartiennent aux grandes espèces vivent très longtemps.

Vidéo : Mérou de Temminck

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Mérou de Temminck

← Article précédent: Le Mérou rayé Article suivant: Mérou cramoisi

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles