➔ ENVIRONNEMENT

Comment mesure-t-on l’épaisseur de la banquise ?

Vous êtes ici : » » Comment mesure-t-on l’épaisseur de la banquise ? ; écrit le: 14 mars 2012 par Hela modifié le 17 novembre 2014



Comment mesure-t-on l’épaisseur de la banquise ?

La technique la plus naturelle consiste à mesurer directement l’épaisseur de la couche de glace avec une sorte de règle. Connaissant la longueur du foret qui permet d’atteindre l’eau liquide, on en déduit la distance à laquelle elle se trouve. Mais la glace, très résistante, est parfois difficile à creuser. Or une étude précise doit comporter de nombreuses mesures, en des points différents.

Les glaciomètres à induction électromagnétique, comme ceux qui équipaient le voilier Tara lequel s’était laissé dériver pour mieux étudier la banquise de l’Arctique, fonctionnent à la manière des détecteurs de métaux.

Tout conducteur placé dans un champ magnétique variable est le siège de courants électriques induits. Alors que la glace est un très bon isolant, les charges électriques y étant immobiles, l’eau liquide, en revanche, est conductrice et ce d’autant plus qu’elle est salée. Un émetteur, situé au-dessus de la glace, envoie un signal électromagnétique basse fréquence qui génère des courants au sein du liquide lesquels, en retour, créent des ondes radio qui traversent la glace avant d’être captées par une antenne réceptrice.

L’importance du signal est fonction de l’épaisseur de glace traversée. Si celle-ci est grande, le signal s’en trouve fortement atténué. Ce type d’appareil est facile à transporter, remorqué sur un traîneau, ou installé à bord d’un hélicoptère : il convient alors de lui adjoindre un télémètre laser qui mesure la distance au sol.



Un autre dispositif permet l’étude de l’évolution de la banquise à l’échelle locale : l’IceMass Balance, une sorte de sonar, constitué d’une perche traversant la glace de part en part et munie à chaque extrémité d’un ensemble émetteur-récepteur. Un premier signal accomplit un aller et retour au-dessus de la glace, dans l’air : connaissant la vitesse du son dans l’air, la mesure du temps de parcours donne la distance de la partie supérieure de la perche à celle de la banquise.

Un second signal effectue un aller et retour au-dessous de la glace, dans l’eau : connaissant la vitesse du son dans l’eau, on en déduit la distance qui sépare le bas de la perche à la face inférieure de la banquise. Il suffit de soustraire les deux distances précédentes à la longueur de la perche pour obtenir l’épaisseur de la banquise.

À grande échelle, les mesures peuvent s’effectuer par satellite. L’échec du lancement de Cryosat en 2005 a privé la communauté scientifique de données précieuses.

Vidéo : Comment mesure-t-on l’épaisseur de la banquise ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Comment mesure-t-on l’épaisseur de la banquise ?



← Article précédent: D’où vient le mercure présent dans l’eau ? Article suivant: Comment l’eau lourde détecte-t-elle les neutrinos solaires ?

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles