Halobactériales

> > Halobactériales ; écrit le: 9 décembre 2011 par La rédaction modifié le 18 novembre 2014

Description générale

Les cellules sont des coques ou des bâtonnets,mais des formes en triangle ou en disque sont courantes. Certaines espèces sont mobiles par leur touffe de flagelles.
Les colonies sont d’une couleur rouge due à la présence de caroténoïdes. Certaines espèces contiennent de la bactériorhodopsine.

Quelques caractères dérivés propres

Les caractères dérivés propres sont moléculaires ; ils se trouvent en particulier dans les séquences du gène de l’ARN ribosomique 16S, ainsi que dans les gènes codant les protéines des machineries de la transcription et de la traduction.

Écologie

Les halobactériales se rencontrent partout où la concentration en sel est très élevée, c’est-à-dire les lacs salés comme la mer Morte, les marais salants. De telles
bactéries se développent également dans les conserves de protéines salées, en particulier les poissons; Halococcus morrhuae mérite bien son nom. Elles sont aérobies ou anaérobies facultatives et nécessitent au moins 1,5 M de chlorure de sodium pour croître. Pour compenser la forte concentration saline du milieu extérieur, les cellules accumulent le chlorure de potassium, jusqu’à 5 M.

Exemple

Halococcus morrhuae; Haloarcula vallismortis; Halobacterium halobium; Haloferax volcanii; Natrobacterium magadii; Natrococcus occultus.

← Article précédent: Archéoglobales Article suivant: Méthanomicrobiales


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site