Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Urochordés

Vous êtes ici : » » Urochordés ; écrit le: 12 décembre 2011 par La rédaction modifié le 18 novembre 2014

Description généraleUrochordés

Les urochordés sont des deutérostomiens qui présentent, à l’état larvaire, une chorde seulement dans la queue. Il y a trois classes qui,à première vue, ne se ressemblent pas. Les ascidiacés constituent la majeure partie du groupe et sont des urochordés à vie adulte fixée, à vie larvaire nageuse. L’adulte ressemble extérieurement à un sac posé sur un substrat, muni de deux poresou siphons, l’un inhalant, et l’autre exhalant . Leur corps est enveloppé dans une tunique plus ou moins épaisse selon les espèces. Les thaliacés sont des nageurs

libres transparents, en forme de petits tonneaux. Leur siphon inhalant est situé à l’opposé du corps par rapport au siphon exhalant. La queue n’existe que chez la larve. Il existe des espèces solitaires (Salpa maxima) et des espèces coloniales flottantes ( Tha- lia democratica). Les individus ont alors la même tunique pour tous (Pyrosoma). Les appendicu laires seraient peut  être des urochordés   néoténiques transparents, à longue queue persistante, munie d’une chorde. Ces formes sont enveloppées dans une gelée délicate (qui n’est pas exactement une tunique). Chez certaines espèces, elle recouvre tout le corps. Ces animaux de 3 mm de long nagent parmi le plancton marin qu’ils filtrent.Urochordés



Écologie

Chez les urochordés, l’eau rentre par le siphon inhalant, traverse les r’arois du pharynx et ressort par le siphon exhalant. Le pharynx s’est hautement spécialisé dans la filtration de l’eau de mer et forme une « corbeille » pharyngée ou branchiale qui sécrète un mucus. Ce dernier piège les particules alimentaires ai suspension et se trouve orienté rroçressivement vers le tube digestif par une importante ciliature. Les ascidiacés, tout en étant fixés, peuvent être coloniaux et posséder, alors, une tunique épaisse et un siphon exhalant commun. Les ascidies sont des hermaphrodites simultanées. La fécondation peut avoir lieu intérieurement, dans une cavité (les spermatozoïdes entrant par le siphon inhalant). Dans ce cas, ce sont de minuscules larves munies d’une queue et d’une chorde qui sortent du siphon exhalant. La fécondation peut être aussi externe. Après une vie pélagique, ce «têtard» se fixe sur un support par sa partie antérieure. Les thaliacés sont des animaux planctoniques nageurs. Des bandes musculaires entourent le corps, leurs contractions expulsent l’eau par le siphon exhalant, diamétralement opposé au siphon inhalant. Le courant d’eau ainsi créé sert à la fois à la propulsion et à la filtration de l’eau. Le cycle de reproduction des thaliacés comprend des alternances de générations sexuées et asexuées. La larve est chordée. Ascidiacés et thaliacés comprennent des formes coloniales, dont les colonies peuvent mesurer plusieurs dizaines de mètres. Les appendiculaires sont planctoniques, nageurs filtreurs et se nourrissent du minuscule phytoplancton (nanoplancton). Ils vivent dans une enceinte de mucus protectrice qu’ils se fabriquent, et qui sert de réceptacle où l’eau est filtrée.

Quelques caractères dérivés propresUrochordés

Mode de vie fixé de l’adulte (au moins primitivement). Sur la fig. 1 est représentée la métamorphose d’une larve nageuse chordée en un adulte fixé (t: tunique).
B Présence d’une tunique contenant un polysaccharide proche de la cellulose, la tunicine.

Exemple

Thaliacés: solitaire ou salpe majeure: Salpa maxima;salpe coloniale: S. democratica; Thalia democratica; pyrosome atlantique: Pyrosoma atlanticum, Doliolum denticulatum. u Ascidiacés: botrylle: Botryllus schlosseri ascidie: Ascidia mentula; ascidie rouge: Halocynthia papillosa; dona intesti nalisPhallusia mammillata; Stolonica aggregata.

Appendiculaires: Oiko pleura albicans.

  • Nombre d’espèces :
  • Plus anciens fossiles connus :Palaeooikopleura, un appendiculaire du Cambrien inférieur de Chine (- 530 M.A.). Plus ancien encore dans le Cambrien (- 540 M.A.) mais plus énigmatique est un appendiculaire non nommé du Cambrien inférieur de Chine.
  • Réparation actuelle:Mondiale.

Vidéo: Urochordés

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Urochordés

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles